Présentation équipe

EnviroDisorders

1 documentPublié le

Pesticides environnementaux et prédisposition génétique : une voie vers les troubles du spectre autistique

Responsable : Julie PERROY – IGF Montpellier - CeAND

Durée du projet : 3 ans

Budget total : 373 000 euros

Financeur : MUSE

Partenaires : Amaria BAGHDADLI (CHU Montpellier CRA – FHU Neuroclin – CeAND),  Fernando GONZALEZ-POSADA (IES Montpellier), Laurence PAYRASTRE (INRAE Toulouse)


Résumé

PESTICIDES ENVIRONNEMENTAUX ET PRÉDISPOSITION GÉNÉTIQUE : UNE VOIE VERS LES TROUBLES DU SPECTRE AUTISTIQUE

Ce projet multidisciplinaire propose une approche à la fois clinique et expérimentale pour comprendre le rôle de la génétique et des contaminants environnementaux, tels que le Glyphosate, dans le développement des Troubles du Spectre Autistique (TSA).

Le projet se décline en 3 parties :
1. Une étude épidémiologique effectuée sur les patients de la cohorte ELENA mettra en évidence les déterminants environnementaux facteurs de pronostic des TSA.
2. En laboratoire nous contrôlerons l’administration de glyphosate aux souris pour mimer la condition d’exposition humaine. Des évaluations électroencéphalographiques et comportementales longitudinales chez la souris permettront de diagnostiquer l’impact de l’exposition aux pesticides en combinaison avec des mutations génétiques prédisposant à l’apparition des traits autistiques.
3. Une solution technologique innovante de très haute sensibilité sera développée par des physiciens pour détecter le glyphosate en très petite quantité, qui permettra la mesure dans l’eau et les sols de la région.

En termes de santé publique, cette étude pourrait fournir des preuves en faveur d’une réévaluation des réglementations actuelles relatives à l’utilisation du glyphosate en Europe. Le bénéfice à long terme serait alors de diminuer l’incidence des TSA, et/ou améliorer les symptômes des enfants atteints de TSA.